En France, Prologis souhaite passer à l'offensive

Logistique
Outils
TAILLE DU TEXTE
D’abord, un constat : "ces dix dernières années, Prologis France était à la traîne par rapport au groupe". Un groupe qui, à l’échelle internationale, dispose de 3 690 bâtiments (71,4 millions de m2), répartis sur 19 pays. Cécile Tricault, directrice générale France, fait ici référence au taux d’occupation, qui atteint désormais 98,4 %. "En 2018, nous avons effectué quelques arbitrages - ce qui explique ce taux mais aussi la diminution de la taille de notre portefeuille (2,8 millions de m2, contre 3 millions à fin 2017) -, pour nous recentrer sur les marchés à forte valeur ajoutée et consolider nos positions". Dans le viseur de Prologis : la dorsale (Lille, Paris, Lyon, Marseille), mais aussi Le Havre ou encore Orléans. Cécile Tricault reprend : "maintenant que notre portefeuille est stabilisé, nous pouvons être actifs sur un marché tendu. Nos objectifs ? Disposer de 4, voire 4,5 millions (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL
Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous