23
juillet 2019

A La Défense, le Linéa change de visage

Bureaux
Outils
TAILLE DU TEXTE
A chacun sa déscription du Linéa d’avant : "un actif marqué par l’obsolescence", selon Philippe Lemoine, ancien directeur général de la Société de la Tour Eiffel (STE), propriétaire des lieux depuis 2015 ; "un immeuble de bureaux au lustre perdu", pour Nicolas Georgeon, son successeur ; "un bâtiment à la façade scindée, qui méritait une cure de jouvence", résume Joëlle Ceccaldi-Raynaud, maire (LR) de Puteaux, où le Linéa s’est élevé sur neuf étages en 1989, imaginé par Michel Andrault et Pierre Parat, au 1 rue du Général Leclerc. Trente ans après, il s’est métamorphosé. "Cet immeuble, c’est un peu le fleuron de la STE, celui qui a la plus grande valeur", explique Nicolas Georgeon. Ses 16 000 m2 de surfaces sont en partie loués à Vinci Energies, ainsi qu’à "des entreprises de la technologie automobile". Gommer les "deux principaux défauts de l’ensemble", c’est-à-dire la "la bretelle de sortie de parking qui traversait la (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

Bannière cp 2016 3