20
janvier 2021

Des marchés tertiaires entre incertitudes et changements de paradigme

Bureaux
Outils
TAILLE DU TEXTE
"Marché bouleversé", "année de rupture", "incertitudes"… les conseils en immobilier tertiaire ne manquent pas d’expressions pour qualifier cette année 2020. Sans surprise, les grands agrégats de l’année – délivrés par Immostat la semaine dernière – sont en berne : une demande placée francilienne de bureaux en baisse de 45 % sur l’année, à 1,32 million de mètres carrés (-40 % entre les quatrièmes trimestres de 2019 et 2020) ; une offre francilienne qui enfle à 3,68 millions de mètres carrés (+36 % par rapport à début 2019) ; ou encore un montant global des investissements en France qui chute de 34 %, à 26,3 milliards d’euros.Locatif : 2021, année charnièreEn matière d’immobilier tertiaire locatif, la crise sanitaire aura "considérablement bouleversé le marché, avec un fort ralentissement dû à l’attentisme des utilisateurs et investisseurs", déclare CBRE. Notamment les grandes surfaces, (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

CAIV - Carnet d'adresses de l'immobilier de la ville

Sociétés citées