Le marché de bureaux dijonnais entre deux eaux

Bureaux
Outils
TAILLE DU TEXTE
Le marché dijonnais de l’immobilier de bureaux a bien résisté à la crise. En 2020, 30 000 m2 ont fait l’objet d’une transaction en 2020, soit 24 % de moins qu’en 2019 quand la moyenne nationale s’établit à –36 %. "Le marché tertiaire dans la métropole dijonnaise, où le volume de transactions est quasiment stable sur les cinq dernières années, se tient bien, l’agglomération montre une bonne résilience", analyse Mikaël Cretin, directeur associé de l’agence de BNP Paribas Real Estate à Dijon. A tel point que les prix continuent de progresser et que les projets se multiplient dans la capitale de Bourgogne-Franche-Comté. Objectif : répondre à une demande endogène à 90 %, principalement tournée vers les petites surfaces qui nécessitent la création de locaux divisibles. L’offre neuve se concentre dans le nord de la ville, qui représente 50 % des volumes transactés. Les regards sont braqués notamment sur la zone d’activités Valmy (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

CAIV - Carnet d'adresses de l'immobilier de la ville

Sociétés citées


Traits urbains n°118 est paru !

Couv TU118 web