Validation du projet Neyrpic à Saint-Martin-d’Hères : "pas de triomphalisme de notre part" pour Maurice Bansay (Apsys)

Commerces
Outils
TAILLE DU TEXTE
Est-ce la fin du long parcours judiciaire pour Neyrpic, futur "cœur de ville" mixant commerces, loisirs, culture et lieux collaboratifs, sur la commune de Saint-Martin d’Hères, près de Grenoble ? Probablement, car le tribunal administratif a rejeté, le 9 juillet, le recours contre le deuxième permis de construire, que le promoteur et investisseur Apsys avait obtenu en 2018. "Il n’y a pas de triomphalisme de notre part", commente Maurice Bansay, président fondateur d’Apsys. "Cette décision s’inscrit dans la continuité de toutes les autres décisions en notre faveur, car tous les recours aussi bien en matière de permis de construire, qu’en matière d’autorisation commerciale ont été rejetés de façon unanime par toutes les instances concernées" souligne-t-il. Confié dès 2007 à Apsys par la mairie de Saint-Martin d’Hères, le futur projet Neyrpic doit s’ériger sur une friche industrielle de 49 950 m2, située à l’entrée de Grenoble, entre le (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

CAIV - Carnet d'adresses de l'immobilier de la ville

Sociétés citées

Personnes citées