Investissement résidentiel : des montants records ; des transactions en trompe-l'oeil (Immostat)

Le logement
Outils
TAILLE DU TEXTE
Les investissements en immobilier résidentiel* ont représenté, sur les neuf premiers mois de l’année, 5,4 Mds€, en hausse de 24 % par rapport à la même période en 2020, selon le GIE Immostat (BNPPRE, CBRE, Cushman & Wakefield et JLL, associés, pour cet agrégat "logement", à BPCE Solutions Immobilières, Foncia Valorisation et Ikory). Les actifs résidentiels classiques et intermédiaires ont totalisé 5 Mds€ sur la période étudiée, soit une hausse de 30 % par rapport aux 9 premiers mois 2020. Enfin, les actifs résidentiels gérés ont totalisé 415 M€, soit une baisse de 20 %. Des proportions qui restent inchangées par rapport aux résultats observés par le GIE au premier semestre. Des "transactions exceptionnelles" en trompe-l’œil Toutefois, ces volumes "record" sont à relativiser. "L’investissement que nous pouvons qualifier de "classique" (hors CDC et Axa/In’li) sur le marché résidentiel atteint 2,3 Mds€, soit un niveau (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

CAIV - Carnet d'adresses de l'immobilier de la ville

Sociétés citées

Personnes citées


Traits Urbains "Les 100 qui font la ville" en 2021 vient de paraître !

TU 123 250