22
novembre 2019

Le groupe Pichet affiche des ambitions toulousaines

Logement privé
Outils
TAILLE DU TEXTE
Après Bordeaux, Bayonne, Nantes, Rennes, Lyon et Marseille, le groupe de promotion immobilière Pichet a ouvert des bureaux à Toulouse et lance un premier programme de 72 logements. Le promoteur familial, qui affiche 5 200 réservations de logements par an, réalise actuellement 45 % de sa production en Ile-de-France, et 30 % sur la façade Atlantique. Il indique vouloir s’implanter durablement en Occitanie. "Nous espérons produire rapidement 400 à 500 logements par an dans la métropole toulousaine, en Zac comme en diffus ; et d’ailleurs nous avons déjà pris des accords pour des fonciers situés intra-muros et en première couronne, qui correspondent à 300 logements", indique Régis Bouyer, directeur général promotion grand-ouest du groupe. Pour l’heure, une première mise en chantier vient d’avoir lieu dans la Zac Monges, à Cornebarrieu. Elle concerne un programme de 72 logements, dont 18 logements sociaux (gérés par Altéal). La maîtrise d’oeuvre (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous