La métropole Aix-Marseille-Provence va tester le permis de louer dans le centre de Marseille

Politiques du logement
Outils
TAILLE DU TEXTE
Après Fourmies (59), Montauban (82), Boulogne-sur-Mer et Calais (62), la métropole lilloise et des communes franciliennes, la métropole Aix-Marseille-Provence va à son tour expérimenter le permis de louer. Prévue par la loi Alur, cette mesure est l’une des premières déclinaisons de la stratégie de lutte contre l’habitat indigne et insalubre dévoilée fin novembre par la présidente (LR) d’AMP Martine Vassal, après l’effondrement de deux immeubles dans ce quartier. Le choix de ce quartier repose sur une "proportion significative de logements potentiellement indignes, d’un taux important de propriétaires bailleurs privés (80 %) disséminés dans des copropriétés présentant des signes de fragilité ou de désorganisation, et d’une faible présence de bailleurs sociaux (4 % des résidences principales)", indique la délibération adoptée à l’unanimité par les 240 élus métropolitains. L’autorisation préalable délivrée par la (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous