27
février 2020

Les logements et les locaux vacants dans le viseur du gouvernement

Politiques du logement
Outils
TAILLE DU TEXTE
Le chiffre est connu, répété à l’envi : 200 000 logements du parc privé sont structurellement vacants en zones tendues. C’est sur cette base qu’a été créé le plan national de mobilisation des logements et locaux vacants, annoncé le 10 février par Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, et Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement. Il repose sur trois principes : cartographier la vacance et en comprendre les causes ; inciter à la location "en prenant en compte le point de vue des propriétaires", indique un communiqué ; réquisitionner, "où les démarches d’incitation auprès des propriétaires, en particulier les personnes morales, auraient échoué". Ce même communiqué précise qu’une "dizaine de territoires volontaires sera identifiée pour construire avec les élus et leurs équipes une stratégie territoriale de lutte contre la vacance". (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

LE NUMÉRO 109 VIENT DE PARAÎTRE