A Besançon, une charte pour faire passer le PLUI

Politique
Outils
TAILLE DU TEXTE
Voté fin mars, le transfert de la compétence PLU à la communauté d’agglomération du Grand Besançon n’était pas gagné d’avance, sur ce territoire caractérisé par la différence de taille entre la ville-centre, de 120 000 habitants, et la périphérie, qui en totalise 50 000, répartis sur 69 communes. Il a bien eu lieu, mais de justesse. 23 communes sur les 70 de l’agglo se sont en effet prononcées contre, mais elles ne représentent que 17 % de la population, or la loi Alur en requiert 20 % pour empêcher le transfert. L’adoption préalable d’une charte de gouvernance préservant la place "essentielle" des communes a joué un rôle déterminant. "Préparé par des ateliers depuis mars 2016 et le témoignage d’autres intercommunalités, le document crée (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous