10
juillet 2020

Lille : le projet urbain de Saint-Sauveur reste au coeur des enjeux électoraux

Politique
Outils
TAILLE DU TEXTE
En dépit d’une abstention massive (près de 68 %), une poussée verte a bien eu lieu le 15 mars à Lille : la liste conduite par Stéphane Baly (EELV) a totalisé 24,5 % des voix. Martine Aubry pour le PS a recueilli 29,80 % des suffrages tandis que l’équipe emmenée par Violette Spillebout (LREM) a réalisé un score de 17,5 %. Aucune autre liste, parmi les dix engagées, n’a franchi la barre des 10 %. A ce jour, il est difficile de dire comment se passeront les négociations en vue du second tour. Mais quelques dossiers y figureront forcément, à commencer par l’urbanisation de la friche Saint-Sauveur. Soumise depuis des mois à des critiques d’associations environnementales, la maire sortante a tenté de l’évacuer de la campagne : dans son programme, le projet n’apparaissait qu’au titre de l’habitat participatif et des espaces verts. Mais tous ses concurrents ont dénoncé, avec plus ou moins de vigueur, la construction envisagée d’une piscine (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

LE NUMÉRO 112 EST PARU !

Couv TU112