Malakoff (92) : les déboires d’une concertation avortée

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE
Quand les statisticiens de l’Insee ont quitté leur bâtiment historique, la ville de Malakoff (92) a lancé une vaste concertation pour remodeler l’entrée de ville. Entre-temps, l’Etat, propriétaire du bâtiment, a changé ses projets. "L‘imagination au pouvoir". C’est avec ces mots que la maire de Malakoff, Jacqueline Belhomme (PCF), avait invité en février 2018 ses habitants à participer à une vaste concertation publique "pour nous interroger ensemble sur le devenir du site de l’Insee". A l’époque, les 1 200 employés de l’Institut national de la statistique et des études économiques venaient de quitter leurs locaux historiques – un tripode haut de 48 mètres, bâti dans les années 1970 en lisière du périphérique – pour aller s’installer à Montrouge (92). Dès lors, la Ville réfléchissait à un projet d’aménagement d’ensemble. Après des études préalables, elle souhaitait l’inscrire dans une consultation non (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous