21
juillet 2019

Saint-Denis défriche son patrimoine agricole

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE
Les gestionnaires de la dernière ferme dionysienne souhaitent rendre hommage au passé agricole de la région en ouvrant leur exploitation au public. Un espace d’exposition accueillera photographies, archives et témoignages de ce patrimoine oublié. Jusqu’au milieu du siècle dernier, bien loin des grands ensembles urbains qu’il évoque aujourd’hui, le département de la Seine-Saint-Denis était considéré comme le "grenier de Paris". Pas moins des deux tiers de son territoire étaient alors consacrés à l’agriculture. Des milliers d’hectares et des centaines d’exploitants, qui se sont peu à peu dissous dans le béton de la métropolisation. En voyant les routes et les immeubles pousser sur les champs de ses voisins, René Kersanté a longtemps craint l’expulsion. Sa grand-mère s’en inquiétait déjà, en 1956 : "à table, on ne parlait que de ça", se souvient-il. Ce maraîcher de 78 ans fut le dernier à maintenir aux portes de Paris une activité (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

Bannière cp 2016 3