23
août 2019

Le fonctionnement du Fpic "n'a plus de sens" pour André Laignel

Politique
Outils
TAILLE DU TEXTE
Le président du Comité des finances locales (CFL), André Laignel, avait prévenu : la modification de la carte intercommunale, entrée en application le 1er janvier, a eu un "énorme impact" sur la répartition de la dotation générale de fonctionnement (DGF) et du Fonds de péréquation intercommunale et communale (Fpic). Impact que les collectivités n’ont pas pu anticiper, "aucune simulation n’ayant été faites par la DGCL malgré mes demandes répétées", s’énerve le maire d’Issoudun (Indre). La DGF, qui continue de baisser, au titre du redressement des finances publiques, atteint cette année 30,29 Md€, en baisse de 2,4 Md€. La part globale des communes baisse de 725 M€, mais, dans cette catégorie, la dotation de solidarité urbaine (DSU) et de solidarité rurale (DSR) augmentent "significativement", note le (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

Bannière cp 2016 3